Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-includes/cache.php on line 36

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-includes/query.php on line 21

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-includes/theme.php on line 508

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-content/plugins/hello.php on line 305
Diplomatie : Lounceni Fall, le chef de la diplomatie guinéenne de Caracas à Alger | Ambassade de Guinée au Canada

Diplomatie : Lounceni Fall, le chef de la diplomatie guinéenne de Caracas à Alger

mae_louncenyfallSm

Le ministre d’État chargé des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger vient d’achever un séjour de travail en Algérie. A l’invitation de son homologue algérien dont le pays assumait la présidence du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine pendant ce mois de juin 2013. Lounceni Fall a participé aux travaux de cette institution spécialisée de l’organisation continentale.

 A Alger, les débats des ministres des affaires étrangères des pays membres du C.P.S ont porté sur les questions sécuritaires en Afrique, particulièrement sur la situation au Sahel. Au préalable, le chef de la diplomatie guinéenne avait séjourné à Caracas, là aussi pour répondre à une invitation de son homologue vénézuélien. Cette autre visite du ministre d’État Fall a coïncidé avec la tenue à Caracas de la première réunion du groupe de travail ad-hoc sur le mécanisme de financement des activités du partenariat Amérique du Sud-Afrique et la création du fonds ASA. A la faveur de cette visite, le chef de la diplomatie guinéenne a signé avec son homologue du Venezuela, trois importants accords. Il s’agit d’un accord cadre de coopération bilatérale entre nos deux pays, l’accord sur la suppression des visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques, officiels et de service dans nos deux États et un mémorandum d’entente relatif à l’établissement d’un mécanisme de consultations entre les ministères des affaires étrangères de la Guinée et du Venezuela.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre de certaines dispositions de ces accords que le Venezuela envisage d’envoyer une mission d’exploration en septembre prochain, à Conakry dans le domaine de la bauxite. Avant de quitter Caracas, le chef de la diplomatie guinéenne s’est recueilli sur la tombe du feu président El commandete Hugo Chavez, auquel a succédé l’actuel chef d’État Nicolas Maduro. Dépêche de Cissé Aboubacar, correspondant diplomatique de Guinéenews©, à Conakry

Union africaine: quinze chefs de diplomatie réunis en Algérie pour parler de réconciliation

Ce samedi 29 juin, une quinzaine de ministres des Affaires étrangères africains se sont rassemblés à Alger, à l’occasion d’une réunion de la commission Paix et sécurité de l’Union africaine. Au programme des débats : un rapport sur les réconciliations nationales en Afrique. L’UA veut inscrire ce thème dans ses objectifs officiels. Pour les pays africains comme pour leurs partenaires internationaux, il y a consensus : les processus de réconciliation nationale sont l’une des clés du maintien de la paix sur le continent. C’est ce qui s’est dit ce samedi matin. Cette réunion, à laquelle participaient également l’Union européenne, la Ligue arabe et l’ONU, s’est tenue en Algérie car le pays préside en ce moment la commission Paix et sécurité de l’UA. Mais c’était aussi l’occasion d’évoquer la concorde civile algérienne, qui a permis à plusieurs milliers d’hommes de quitter les maquis terroristes à la fin des années 1990.

Ce samedi matin, les diplomates ont évoqué les expériences du Rwanda, de l’Afrique du Sud ou de la République démocratique du Congo. Mais c’est bien le Mali qui est au cœur des préoccupations. Tiéman Coulibaly, ministre des Affaires étrangères malien, affirmait ce samedi matin que le travail des commissions vérité et réconciliation continuait, mais qu’il fallait que la communauté internationale appuie ces instances. Car pour lui, la stabilité malienne est liée à la stabilité de la région. C’est également ce qu’ont affirmé les représentants de l’Union européenne, qui s’inquiétaient ce samedi de l’expansion des mouvements terroristes sur tout le continent africain. Quant au président de l’Union africaine, il a répété que la réconciliation nationale ne devait pas être dictée par l’étranger, et qu’il s’agissait de parvenir malgré tout à lutter contre l’impunité. Dans l’après-midi, la commission a adopté un rapport sur la réconciliation nationale, qui préconise notamment l’intégration de formes traditionnelles de justice dans les mécanismes de règlement des conflits en Afrique, et propose de mettre en place une structure continentale de prévention de ces derniers. RFI, 29 juin 2013

Photo archives.

Publié le Samedi 29 juin 2013 dans Revue de Presse
RSS 2.0 Commentaire | Trackback

Laisser un commentaire