Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-includes/cache.php on line 36

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-includes/query.php on line 21

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-includes/theme.php on line 508

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/ambaguin/public_html/fr/wp-content/plugins/hello.php on line 305
Lu pour vous : La Guinée sous Dadis Camara, le nouveau départ | Ambassade de Guinée au Canada

Lu pour vous : La Guinée sous Dadis Camara, le nouveau départ

 President Dadis Le Temps

L’Hebdomadaire tchadien Le Temps dans son numéro 612  du 17 au 23 Juin 2009, page 7,  s’intéresse particulièrement  à la situation socio politique de notre pays depuis l’avènement du CNDD au pouvoir  sous la conduite du Capitaine Moussa Dadis Camara.

 L’auteur de cet article  Maurice Soro  met également un accent particulier sur les priorités de l’Homme du 23 décembre,  sa ferme volonté d’organiser des élections libres et transparentes avec à  la clé le  retour à l’ordre constitutionnel normal, le rétablissement des équilibres macro économiques, et la sécurité des populations à travers une justice équitable.

 Nous vous livrons le texte intégral   

Dans la soirée  du Lundi 22 Décembre 2008, la Guinée tournait une nouvelle page de son histoire suite au décès du  Président Lansana Conté.  L’opinion publique quoique attentive à l’état de santé préoccupant du Chef de l’Etat a été prise au dépourvu par cette fulgurante disparition à l’instar des autorités sur la question de la succession du feu Général. Des interrogations et supputations font surface.

Fallait-il appliquer la Constitution qui indiquait le Président de l’Assemblée pour assurer la transition, alors que le Parlement était hors mandat depuis 2 ans ?

Qui devait gérer les affaires  courantes avec un Gouvernement remanié et  confronté à des querelles byzantines ?

 

Ministre Securite le Temps

General Konaté Le Temps

La grande muette face à cet imbroglio a  donc décidé de parer à toute dérive en procédant, et, cela sans effusion de sang, à prendre en main les destinées du pays.

Les Guinéens se réveillent ce Mardi 23 Décembre  2008 avec une nouvelle donne : le Conseil National pour la Démocratie et  le Développement (CNDD).

Ce groupe de jeunes officiers dirigés par le Capitaine Moussa Dadis Camara suspend la Constitution, démet toutes les Institutions Républicaines et décide de relancer la Guinée sur la voie d’une démocratie véritable basée sur le respect de la dignité humaine et des libertés.

Au-delà de l’émergence de l’Armée dans les affaires politiques - acte que la Communauté internationale pour des raisons de principe a  condamné – il convient de procéder à une lecture positive et pragmatique de la situation sociopolitique qui prévalait.

En sa qualité de bras séculier de la République, il fallait que les Forces Armées s’impliquent activement pour ramener de l’ordre dans la Cité. Cependant, au sein de cette institution, la grogne existait notamment à l’encontre  de la haute hiérarchie qui n’arrivait plus à répondre aux aspirations de la troupe.

Les premiers soubresauts découlant de ce malaise ont lieu courant 2007 avec pour point d’orgue un affrontement sans précédent entre les Forces de défense et de sécurité.

Face à ce charivari, le Capitaine Moussa Dadis Camara, les Généraux Sékouba Konaté, Mamadouba Toto Camara, les Colonels Mamadou Korka Diallo,  Siba loholamou, Mathurin Bangoura, les Commandants Moussa Keita, Kèlèti Faro,  les Capitaines  Claude Pivi , Moussa Tiébro Camara   et d’autres  compagnons décident d’assumer leur responsabilité vis-à-vis de la Nation.

 President Dadis Oscar

La population affaiblie par les privations et une situation économique de totale précarité, confrontée à une administration minée par la corruption et l’apparition de réseaux mafieux infiltrés par les cartels de la drogue suit avec enthousiasme et beaucoup d’espoirs l’émergence de la nouvelle équipe dirigeante.

C’est à une adhésion unanime de toutes les composantes de la Nation que l’on assiste. Les leaders politiques saluent l’acte historique qui remet les pendules à l’heure. Pourquoi ce sursaut  du CNDD ?

La Guinée sur le plan économique est un « scandale ». Scandale  géologique, agricole, hydraulique, halieutique, géographique où cependant les populations privées d’eau et d’électricité ont à peine accès aux soins de santé et au logement, toute chose relevant des besoins primaires de l’homme.

Ce ras-le-bol des populations, s’est exprimé en ce Mardi 23 Décembre 2008 à travers l’acte patriotique du Capitaine Moussa Dadis Camara et de ses compagnons.

La liesse populaire qui s’est emparée du pays à l’annonce de l’avènement du CNDD, constitue la manifestation d’une aspiration profonde et du changement dans un milieu où une poignée d’individus et agents s’étaient accaparés des ressources du pays vivant de manière seigneuriale tout en méprisant  cette majorité de compatriotes croupissant dans l’indigence, la mendicité et le désarroi.

Comment rester indifférent à cette couche juvénile qui ne voit aucun avenir se profiler à l’horizon, en proie au chômage alors que  les effectifs de l’administration sont investis par des gens  du troisième âge ?

Comment rester les bras croisés quand l’argent sale permet de  tout acquérir et de tout se permettre au vu et au su de tous ?

Face à une situation intérieure explosive et fidèle à son serment de toujours servir la République, l’armée à travers les officiers du CNDD trouve la parade avec élégance et intelligence.

Ceci est d’autant plus remarquable qu’aucun pays africain n’a de son histoire, connu l’arrivée au pouvoir de l’Armée sans qu’il n’y ait ni arrestation des autorités, ni coups de feu et ni pertes en vies humaines. C’est cela l’expression la maturité du Soldat guinéen.

Issu du Peuple et au service des populations, l’Armée guinéenne ne pouvait que s’investir et s’engager dans cette voie de sauvegarde de l’unité nationale et de la consolidation des fondements de la République.

C’est pour ces raisons que la Communauté internationale devrait appuyer et accompagner l’action du CNDD dans sa volonté de mettre fin aux pratiques entravant l’émergence d’une Guinée démocratique dotée d’Institutions découlant de la volonté populaire pour une meilleure gestion des immenses ressources naturelles  du pays.

Il serait incompréhensible qu’un tel acte de patriotisme du Capitaine Moussa Dadis Camara et  de ses compagnons du CNDD soit considéré comme une action délibérée et individualiste. Il s’agit de la préservation de l’intérêt national, de la sécurisation de l’avenir de la Guinée, car,  comme le dit le Chef de l’Etat : « l’avenir de la Guinée, c’est la Paix, la Réconciliation, la Liberté et la Justice ».

Cette mission, le CNDD s’est engagé par la voix de son Chef à travers son discours programme du 14 Janvier 2009 de l’assumer en toute responsabilité devant l’histoire.

 Le Capitaine Moussa Dadis  Camara qui multiplie des  rencontres avec les composantes de la nation guinéenne a lancé l’opération « Eau et Electricité pour Tous ».

En conférant avec l’appareil administratif, le Chef de l’Etat entend mettre à  contribution toutes les compétences en vue de l’élaboration d’un programme national d’orientation politique et économique susceptible de remettre la Guinée sur la voie de l’essor économique et du progrès social.

L’objectif du Capitaine Moussa Dadis Camara  est l’utilisation des recettes minières  pour la création de logements sociaux et autres infrastructures de Développement. Pour ce faire, le Président  de la République  a interpellé les différentes sociétés minières de la place afin qu’elles interviennent effectivement dans l’amélioration des conditions des populations à la base.

Il faudra beaucoup de patience, de sacrifices et de persévérance dans l’effort pour qu’ensemble  dans un élan patriotique, le sursaut  national soit une réalité qui se traduit en actes concrets en faveur des guinéens.

Des élections libres et transparentes avec à la clé un retour à l’ordre constitutionnel normal, la bonne gouvernance, le rétablissement des équilibres macro économiques, le respect des conventions internationales,  la sécurité des populations à travers d’une justice équitable telles sont les objectifs de l’équipe dirigée par le Capitaine Moussa Dadis Camara qui méritent le soutien sans faille de tous les partenaires au développement de la Guinée.

Maurice Soro
Le Temps

Source : guinee.gov.gn/nouveau_depart.php

Publié le Mardi 25 août 2009 dans Revue de Presse
RSS 2.0 Commentaire | Trackback

Laisser un commentaire